Bienvenue au Comité régional Occitanie des clubs alpins français et de montagne

Formation alpinisme UV1 et Initiateur TA - Caroux pour WE 22-23 avril 2017

https://goo.gl/photos/xwZSXNsARc2o5qJZ8

Ce weekend du 22 et 23 avril, nous avions rendez-vous pour une formation à l’UV1 et Initiateur d’alpinisme proposé par le Comité Régional Occitanie.

Grace à une météo estivale, c’est le Caroux qui est choisi et le point de rencontre est donné à 9h30 au bar de Mons la Trivalle. Nous sommes 19 stagiaires et 3 encadrants : le guide Bruno Cola, Dominique … et bien sûr Bibi qui il faut le rappeler assure cette formation depuis 19 ans déjà !

Après un bon café, c’est parti pour une série d’exercices depuis le pont de la ligne désaffectée et maintenant devenue verte qui longe le parking des gorges d’Héric. Le programme est chargé et nous pratiquons tour à tour la pose d’un rappel débrayable, la remonté sur corde, le passage d’un nœud en rappel sur une corde raboutée et le décoinçage d’un malheureux équipier prisonnier sur son rappel. Pour les nœuds et sans s’en faire au cerveau, il faut utiliser le Machard » sinon rien et bien sûr faire le nœud de mule pour bloquer son demi cabestan. Après le piquenique, et quelques exercices et révisions de plus, nous nous dirigeons vers un atelier d’Artif. Tout le matériel est prêté par le CAF et sur 5 ateliers nous nous initions à cette discipline qui demande beaucoup de rigueur et d’organisation. Ce moment est bien apprécié de tous et nous fait entrevoir l’étendue du domaine.

 

Le soir nous nous retrouvons au gite. Pour le diner c’est auberge espagnole avec grillades, vins et autre agapes amenés par tous. L’ambiance est chaude et les langues se délient. Nous finissons la journée par un exercice collectif bien sympathique. Il s’agit de décrire l’organisation d’une course d’alpinisme en terrain d’aventure d’après un schéma : départ, monté en neige , longueur de 25m, traversée d’arête etc…par groupe de 2 ou 3, on doit décrire le matériel à amener et la stratégie à adopter au cours de chacune des portions de la course. Encore une bonne idée à emporter pour meubler vos soirées en refuge.

Le lendemain est consacré à la réalisation de 2 courses de 4 à 5 longueurs en terrain d’aventure. L’arête Mare et la tête de Braque ont été choisies pour l’occasion (pour les non-initiés à la région tête de Braque ne signifie pas fonce tout droit et tourne à fond mais évoque la forme d’un gentil toutou). Pour les manips, on oublie l’équipement en place et le but est de poser tous les points nécessaires pour l’assurance et les relais. Bibi et Bruno nous conseillent et surveillent la progression des cordées. Nous nous retrouvons ensuite au pied de la tête pour quelques exercices de plus dont le sauvetage en paroi. C’est très instructif, les galères ça n’arrivent pas qu’aux autres !

Ce weekend fut dense mais c’est déjà fini. Rendez-vous dans 3 semaines pour la suite du programme.

 
CR plus technique :

Journée du 22 avril – Ateliers : Apprentissage ou révision de manips + l’artif

 

Installation d’un rappel

  • quels nœuds utiliser : nœud simple ou huit, car ne se bloquent pas. Il faut bien serrer les 4 brins de corde

  • nœud en bout de corde ou pas : cela dépend des situations

  • Différence entre couplage (2 points bétons) et triangulation (répartition des forces)

  • Installation d’un rappel débrayable (pour les ateliers) : demi cabestan + nœud de mule / descente d’une personne sur demi cabestan et blocage à mi course (nœud de mule)

La descente en rappel

  • Les différents nœuds autobloquants, le seul valable : le machard

  • Technique d’assouplissement du ficelou, et nœud à privilégier pour le ficelou

  • Les techniques de rappel :

  • Nœud autobloquant au dessus du système d’assurage

  • Nœud autobloquant en dessous du système d’assurage (Les 2 mains entre le nœud et le système d’assurage)

  • Nœud autobloquant sur la jambière du baudrier

  • Le système d’assurage et le nœud autobloquant doivent être installés sur 2 points différents.

  • Contre assurage ou pas du bas ? Nécessité d’être très rapide pour pouvoir bloquer la personne du bas

  • Passage de nœud sur un rappel  (la situation initiale doit être : autobloquant au dessus du dispositif d’assurage). S’arrêter un peu avant le nœud !

  •  installation d’un nœud autobloquant en dessous du nœud (sur baudrier),

  • installation du système d’assurage en dessous du nœud

  • désinstallation du nœud autobloquant et poursuite de la descente

  • Situation d’encadrement : Qui faire descendre en premier ? L’encadrant passe le premier, en ayant pris soin d’installer les autres sur la corde, et vérifié leur capacité de descendre en rappel avant la sortie !

  • Secours en rappel :

  • Descente en rappel sur corde tendue pour récupération d’un blessé bloqué sur le rappel : nœud autobloquant + système d’assurage avec deux mousquetons en opposition.

  • Se vacher sur le système d’assurage du blessé, défaire son propre dispositif, et poursuivre la descente.

  • Remontée sur corde :

  • Technique de remontée en étant en bout de corde (pédale sur nœud autobloquant au dessus + bloqueur mécanique au pontet).

  • Atelier d’Artif :

  • Présentation du matériel (coinceurs simples et coinceurs mécaniques, pitons, étriers, longe magique, fifi, …), et des techniques (progression en artif)

  • Mise en pratique sur un site école.

  • Gestion de l’itinéraire :

  • Atelier : organisation du matériel + programme d’une course type (techniques utilisées selon le matériel/ la position de l’encadrant)

  • Le matériel :

  • La longe : en corde car dynamique. Danger avec les longes en sangle : risque de rupture de la sangle

  • Journée du 23 avril – Mise en pratique et ateliers : Apprentissage ou révision de manips

    Réalisation d’une course en TA, en réversible à 2 ou 3 : Arrête Marre ou Tête de Braque

  • La technique de la grimpe en réversible à 2 ou 3

  • La communication dans la cordée ( se mettre d’accord avant de partir)

  • Le matériel à emporter : matériel perso + matériel collectif

  • La réalisation de relais sur protections : relais toujours en tension, faire travailler les protections dans le sens de la tension.

  • Clipper 1 brin de corde sur les 2 en TA

  •  

    Descente d’un blessé qui grimpe en tête

  • Si chute avant la moitié de la corde : descente en moulinette classique

  • Si chute après la moitié de la corde :

  • Rejoindre le blessé (à voir la prochaine fois ?)

  • Réalisation du relai, mise en place de l’auto-moulinette et vacher le blessé à son pontet

  • Possibilité d’ajuster la position du blessé sur le dos.

  • Aide au second bloqué sur plaquette

  • Débrayage de la plaquette grâce à un ficelou reliant la plaquette au pontet, via un point de renvoi sur le relai.

Share
Compteur d'affichages des articles
191323